Appelé(e) à être religieux/se ? à être laïc consacré ?

 

« La vie de l’Eglise est fondée sur l’appel : « Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis… », dit le Seigneur (Jean 15, 16). Chacun doit donc répondre à cet appel et demander la grâce de comprendre quelle est sa vocation. Les chemins qui nous sont proposés, et sur lesquels le Christ nous envoie, sont très variés, mais ils sont tous une réponse à son appel. A cet appel, quel qu‘il soit, chacun doit répondre « oui », dans la logique de la demande qui est au cœur du Notre Père … et du christianisme : « Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel ». Je pense que la Pastorale des jeunes doit avoir comme objectif de conduire les jeunes à la grande porte de leur vie, vers le « oui » fondamental de leur existence »

Cardinal Philippe Barbarin

Catéchèse sur les vocations sacerdotales et religieuses

Appelé(e) à être laïc consacré ?

 

« LAÏC CONSACRÉ : TOUT À DIEU DANS LE MONDE »

Des hommes et des femmes choisissent d’offrir radicalement leur vie au Christ en vivant dans le monde sans se marier.Le XXème siècle a vu naître, ou renaître, des formes de consécration autres que celles qui se pratiquent au sein des congrégations religieuses. Des hommes et des femmes appelés àune vie pleinement consacrée au Christ dans le monde se mettent au service de la mission de l’Église. Ils s’engagent au célibat pour le Royaume. Ils vivent de manière différente – mais tout aussi radicale – les conseils évangéliques de pauvreté, chasteté et obéissance. Ils ne mènent pas la vie commune des religieux et exercent habituellement une profession.

L’ordre des vierges

L’Ordre des Vierges est la forme la plus ancienne de consécration. Dès les origines de l’Église, des femmes ayant voué à Dieu leur virginité sont confirmées dans leur engagement par une consécration solennelle. Rénovée après le concile Vatican II, la consécration des vierges attache publiquement à Dieu, par les mains de l’évêque, celle qui choisit de suivre le Christ de plus près. Les vierges consacrées sont dans le monde un signe de l’amour de l’Église pour le Christ son Époux. Sans règle ni structure communautaire, appartenant à l’Église diocésaine, elles se vouent à la prière, au service de leurs frères et au travail apostolique. Elles sont aujourd’hui en France environ 500.

Les instituts séculiers

Les instituts séculiers proposent à leurs membres une pleine consécration à Dieu, tout en gardant leur vie ordinaire dans le monde. Ils offrent ainsi une façon nouvelle de suivre le Christ : vivre l’absolu de l’Évangile au coeur du monde.

En 1947, le pape Pie XII leur donne une reconnaissance officielle, confirmant l’importance de cette vocation originale pour l’évangélisation de notre temps. En effet, le monde d’aujourd’hui avance sans référence à l’Évangile. C’est pour répondre à ces besoins nouveaux que l’Esprit Saint a suscité les instituts séculiers qui unissent la radicalité de l’Évangile et la présence au monde, dans la richesse de la consécration.

Partageant, par leur activité professionnelle, la condition quotidienne et séculière de leurs contemporains, les membres de ces instituts cherchent à transfigurer le monde de l’intérieur en revêtant les sentiments mêmes du Christ : pour être dans le monde des signes de son amour et imprégner ainsi le monde de l’Évangile.

Les membres s’engagent à :

  • la chasteté dans le célibat, réponse d’amour total pour Dieu et pour leurs frères,
  • une vie de pauvreté pour signifier au monde que Dieu est l’unique vraie richesse de l’homme,
  • une vie d’obéissance pour s’unir au dessein de Dieu.

Il y a en France une trentaine d’instituts séculiers, très divers dans leur spiritualité et leur orientation.

Dans les communautés nouvelles

Au sein des communautés nouvelles – appartenant ou non au mouvement du renouveau charismatique – des hommes et des femmes s’engagent au célibat et à la pratique des conseils évangéliques. Ces laïcs consacrés sont membres de leur communauté au même titre que les personnes mariées et que les prêtres. Ils partagent avec eux les charismes et la mission de leur communauté dans l’Église selon les nécessités de la nouvelle évangélisation. »

(Source  Père Denis Jachiet sur Mavocation.org ou voir plus  sur le site de la Conférence des évêques de France dédié aux laïcs consacrés.)

Appelé(e) à être religieux/se ? 

Plus de contenus à venir.

Voir plus sur le site www.jeunescathos.fr

Derniers contenus :

Plus de contenus à venir

Le site s’enrichira au fur et à mesure.